Buveurs très illustres… (2)

Vous trouverez ci-dessous une explication orale du premier paragraphe du « Prologue de l’auteur » de Gargantua. Elle présente de nombreux défauts de surface ; mais il me semble qu’on peut trouver là un certain nombre de qualités peuvent constituer un modèle intéressant pour les élèves. D’abord, même si elle déborde largement le cadrage temporel de l’épreuve orale du baccalauréat – dix-huit minutes au lieu de dix -, elle suit scrupuleusement le cheminement attendu, en passant par toutes les étapes bienvenues dans l’explication linéaire d’un texte littéraire. Pour arriver aux dix minutes attendues, les élèves peuvent choisir de passer sur telle ou telle étape, sur telle ou telle remarque, puisqu’on attend d’eux qu’ils s’arrêtent sur les éléments qui leur paraissent les plus remarquables dans le texte.

Mais ce qui m’a paru le plus intéressant en écoutant à nouveau ma prestation, c’est qu’il a un caractère à la fois posé et dirigé par un véritable projet de lecture, et en même temps un peu hésitant et tâtonnant. J’ai le sentiment qu’il est ainsi, en réalité, assez agréable, parce qu’on y entend le travail du lecteur, parce qu’on sent là un nouvel échange avec le texte, parce que cette manière invite à perpétuellement reconstruire la réflexion, à repartir du texte, pour y chercher sa substantifique moëlle : je crois qu’on sent bien que j’accompagne véritablement mes auditeurs dans une nouvelle lecture du texte, et ne me contente pas de leur livrer un discours tout fait sur le texte. On entend bien qu’il s’agit d’étudier une nouvelle fois, en compagnie de l’auditoire, le texte de Rabelais.

P.S. Des éléments rédigés de cette explication se trouvent ici.

0 commentaire sur “Buveurs très illustres… (2)”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *