Ils étaient hommes des forêts…

Le texte qu’on a proposé hier de commenter aux futurs bacheliers métropolitains de la série générale était un extrait de Jours de colère de Sylvie Germain. Quoique nous ne connaissions jusque-là Sylvie Germain que de nom, nous nous sommes proposé d’en composer un corrigé, entre autres dans l’idée de montrer qu’on peut commenter un texte littéraire de façon précise et fine sans technicisme excessif, tout en suivant le mouvement du texte — sans dogmatisme excessif.

J’ai placé en tête du fichier le texte à commenter, tel que je l’ai annoté avant de rédiger. N’hésitez pas à être critique, face à un texte que je n’ai pas eu le temps de relire… et qui est bien au-delà de ce qu’on peut attendre d’un élève de 1re qui ne dispose que de quatre heures pour composer son commentaire. Je pense que j’ai dû prendre moi-même à peu près cinq heures pour le rédiger — et encore l’ai-je fait directement au clavier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.