L’Iliade en hexamètres latins

Nous connaissions L’Iliās Latīna, paraphrase de L’Iliade en 1073 vers, composée au Ier siècle par Pūblius Bæbius Italicus. Mais l’ignorant que j’étais ne connaissait pas la traduction intégrale en hexamètres latins de L’Iliade par Helius Eobanus Hessus, humaniste allemand connu en français sous le nom Eoban Hesse. On peut trouver son Iliade sur les Bibliothèques Virtuelles Humanistes du centre d’études supérieures sur la Renaissance de l’université de Tours. La voici :

Dīc mihi magnanimī Pēlīdæ, Mūsa, furōrem
Quī multās miserīs clādēs invexit Achīvīs,
Hērōumque avidō multōrum trādidit Orcō…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.